Pancréatite
Maladies

La pancréatite : traitement et symptômes

Parmi les infections qui touchent les organes humains, la pancréatite est plutôt méconnue mais fait des victimes. Cet organe complexe qu’est le pancréas fait partie du système digestif. Le pancréas peut être touché par une inflammation soudaine, c’est la pancréatite aigüe, comme il peut faire l’objet d’une inflammation récidivante tel que l’est la pancréatite chronique. En être informé, c’est la meilleure des préventions.

La pancréatite, les symptômes de l’infection

La pancréatite aigüe est une infection plutôt rare, seuls 25 cas sur 100 000 personnes sont recensés. Elle se manifeste par une douleur intense qui apparaît brutalement et est localisée au niveau de l’abdomen, pouvant irradier dans le dos. Ces douleurs sont de plus en plus insupportables après le repas, et le sujet est très sensible au toucher dans cette partie. Des nausées, voire des vomissements peuvent survenir et le sujet présente une forte fièvre, ainsi qu’une accélération anormale du rythme cardiaque. L’abdomen est visiblement enflé.

La pancréatite chronique est moins évidente, mais les signes qui pourraient alerter sont assez manifestes. Une perte de poids importante doit faire l’objet d’une analyse approfondie. Des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen sont également à prendre au sérieux. Des indigestions fréquentes sont des indices de la présence de l’inflammation et selles huileuses et malodorantes, connues sous le nom de stéatorrhée sont des symptômes permettant de la diagnostiquer.

Les mesures préventives

Comme il s’agit d’une inflammation qui touche un organe digestif, quelques préventions peuvent être bénéfiques. L’abus d’alcool est la première cause de cette inflammation, il faut donc éviter d’en consommer. Le tabac est aussi un facteur à risque, il faut alors éviter de fumer. Dans la plupart des cas, cette inflammation résulte de la lithiase biliaire, cette infection due aux calculs biliaires. Il faut alors prévenir l’apparition de calculs biliaires en adoptant une bonne alimentation et en maintenant le poids. Certains virus comme l’oreillon, l’hépatite A sont aussi les portes de cette inflammation, il faut donc les traiter dans les règles.

Il est préconisé de consommer plus de protéines maigres et de limiter les gras dans son assiette. Privilégier la consommation de fruits et légumes permet d’équilibrer l’alimentation. Boire beaucoup d’eau est une façon d’hydrater le pancréas, puisque la déshydratation facilite l’accès de l’inflammation.

Les traitements médicaux

La pancréatite est considérée comme une inflammation plus ou moins grave, quand elle est diagnostiquée, el traitement doit commencer immédiatement. Les premières mesures consistent à adopter une nouvelle diète, certains cas requièrent le jeûne afin de laisser le pancréas au repos. En cas de dépendance à l’alcool, le traitement doit être accompagné de l’arrêt de la prise de boissons alcoolisées. Le traitement de la pancréatite chronique consiste à soulager la douleur et à prendre des mesures préventives pour éviter les complications.

Pour une pancréatite aigüe, le médecin administre au patient de l’anti-inflammatoire et éventuellement des antibiotiques. Plusieurs opérations pourraient être également effectuées sur le patient, à savoir la chirurgie endoscopique des voies biliaires. Le médecin peut pratiquer la chirurgie de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. La laparoscopie qui permet de retirer les tissus du pancréas qui sont atteints peut être salutaire.

Vous pourriez également aimer...